RADIO DEVOTIONALL 17 - SPIDERMAN CONTRE VENOM

Publié le par DEVOTIONALL

Nous y revoila : Vendredi est le jour fatidique de notre Radio Devotionall. Un rendez-vous devenu incontournable, que l'on écoute même au large de Malte, en vacances, pour vous dire! Voici le sommaire de notre nouvelle édition :

Les dernières nouveautés musicales, avec entre autres Bjork, Port Royal, Elliot Smith. Des nouvelles aussi du cinema avec ManuX. Les coups de ce dernier, bien entendu, avec ce vendredi de multiples coups de gueule sociaux. Un retour sur l'election de notre roi Sarko Premier, et un constat déprimant sur vous, chers lecteurs de ce blog. Et bien sur notre programmation musicale avec :

BJORK "All is full of love ( stygmata remix )"   -   ELLIOT SMITH "Talking to Mary"   -   SNEAKER PIMPS " 6 underground "   -   DEPECHE MODE "Everything counts (live) "   -   PLACEBO "20th century boy"   -   THE CREEPS "Fabble le grand"   -   BLANCHE "No matter where you go"

Si vous n'avez pas reçu la radio dans votre boîte mail, inscrivez vous à notre newsletter en nous envoyant un message!

 

Vous en avez rêvé ? Le Corriere della sera et la Gazzetta dello sport l'ont fait. Je veux bien sur parler d'une splendide anthologie de Spiderman, les deux grands quotidiens milanais surfant ainsi sur la deferlante provoquée par la sortie tonitruante du troisième volet des aventures de l'homme araignée au cinema. Chaque vendredi, avec le journal, les lecteurs peuvent donc profiter d'un sublime volume de deux cent pages reprenant les meilleures histoires du monte en l'air, classées par thèmes, sur papier glacé grand format, et couverture grand luxe. Je n'ai bien sur pas su resister, et me suis précipité sur le volume 1 intitulé "L'arrivée de Venom", et qui repropose les premières confrontations mythiques entre spiderman et son alter ego maléfique, crayonnés par le celèbre Mac Farlane, ainsi que trois autres épisodes qui aident à mieux comprendre le personnage. La claque, pour seulement 8,99 euro.

Venom, c'est en fait un double personnage : un homme tout simple, tout en biscottos et pas très futé dans la tête, ancien journaliste déchu après que spiderman ait démonté une de ses grosses supercheries. Eddie Brock, c'est son nom, a fusionné avec un "symbiote", un être extraterrestre visqueux qui le recouvre et des pieds à la tête, formant ainsi un costume dans l'esprit de celui de spiderman, mais noir et lugubre. Comme le symbiote avait été rapporté sur Terre par Peter Parker dans une vieille aventuire des aannées 80, et que celui ci l'a finalement rejeté, c'est donc une haine féroce qui anime Eddie Brock et son costume vivant, qui prennent le nom de code de Venom ( le venin ). Tout puissant, Venom surclasse spidey par la force et la violence, et de plus il connait l'identité secrète de notre héros, et n'hésite pas à faire pression sur les proches de Parker pour le débusquer, bien qu'un curieux sens de l'honneur lui empêche de s'en prendre vraiment à des innocents.

Ce qui est interesant dans ce premier volume, c'est de retrouver spiderman en proie à un sentiment humain : la peur. Peur de mourir, conscience que cette fois, il est surclassé et ne s'en tirera probablement pas. Quand il va au combat contre Venom, c'est avec la trouille aux tripes, et la quasi assurance que tout cela finira très mal. Todd Mac Farlane est très bon auidessin, il a cette capacité de combiner grotesque et energie dans le trait qui vous colle à la page et rend ses planches pleines de vie. Venom c'est aussi une des grandes attractions du film sur les grands ecrans en ce moment, et que vous retrouverez chroniqué sur ce blog dans quelques jours au plus tard. Car ce qui intrigue aussi avec les super héros sans peur et sans reproche, c'est ce coté sombre, ce coté obscur qu'il porte dans les tréfonds de leurs personnalités de sauveurs de la veuve et de l'orphelin. Darth Vader, tu es un petit joueur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

devotionall 14/05/2007 23:19

Les préférences sexuelles de notre ami Wack n'engagent que lui. Choisir notre blog pour effectuer son coming out, voilà un acte courageux. Courage Tommawack, et que mon refus obstiné né d'une hétérosexualité maladive ne t'amène pas sur les rives du desespoir, pour une triste noyade silencieuse.

Tommawack 13/05/2007 23:32

Merci pour cet épisode bien sympa avec de la très bonne zique.
C'est toujours un vrai plaisir que de vous entendre.

J'en profite d'ailleurs pour te dire que je regretterais vraiment que tu arretes ce blog et cette radio, même si tu es décu des apports des autres. Tu connais mon opinion (que tu as très bien résumé à l'antenne) sur les blogs :
- soit les gens ont déjà assez de taff' avec leurs propres blogs
- soit ils n'ont pas de temps (et écrivent moins vite que toi !)
- ou soit ils ne sont pas intéressés par les blog.

Les personnes qui pourraient participer sont très peu nombreuses. Et je ne connais aucun blog qui repose sur la participation des autres, hormis des sondages, des commentaires, des jeux, etc.

Mais n'oublie pas qu'un blog apporte quand même beaucoup, à la fois à ceux qui le lisent, mais aussi à ceux qui les écrivent...

Fais toi à l'idée, oui ! Mais don't stop !!!! On t'aime (surtout moi sexuellement) !

Ciao

Isa 12/05/2007 10:58

Merci de penser à moi aussi pour la radio!