100% MARVEL : X-MEN / MAGNETO "Le Testament"

Publié le par DEVOTIONALL



Le coup de génie de Chris Claremont, avec le personnage de Magneto, fut de donner une épaisseur, une profondeur inattendue à l’homme, plus qu’au criminel. Derrière le masque du terroriste, réside ainsi un homme meurtri par l’Histoire. Erik Lehnserr est un rescapé des camps de la mort, et il a vécu les pogroms, la chasse et l’élimination systématique des juifs par les nazis, ce qui lui a coûté sa famille et une bonne partie de son humanité. En tant que mutant, il s’est juré de protéger les siens, et de leur éviter un destin semblable. Et comme pour lui il n’existe pas de meilleure défense que l’attaque, il prend donc l’initiative en faisant régner la terreur, dès ses premières apparitions sur la série "Uncanny X-men" . Nous retrouvons Magneto, qui a entre temps a vu ses mobiles et sa psychologie maintes fois retouchés en quarante ans de carrière ( il a même guidé momentanément les X-men ! ), dans le dernier 100% Marvel en date consacré aux X-men. Pourtant ici, il ne sera jamais question de super pouvoirs ou de types en costume. On a droit pour le coup à des supers méchants en uniformes (les allemands) et des victimes désignées qui luttent pour leur survie, partagées entre un besoin et une envie de fuite, et une résistance acharnée et pratiquement utopique. Encore une œuvre autour de la Shoah, s’exclameront les lecteurs blasés, après le « Maus » de Spiegelman, « La vita è bella » de Benigni ou le récent documentaire colorisé, « Apocalypse » diffusé sur France 2 ! Et bien oui, encore une, qui forcément, puisque qu’elle colle véritablement à la réalité historique, n’apporte guère de nouvelles révélations sur cette sombre période de l’Histoire, mais qui touche au but par la justesse du ton et l’émouvante sincérité du récit. Là où Spiegelman utilise des souris et des chats, Di Giandomenico, un italien qui monte, qui monte, chez la Marvel, mise sur le réalisme de planches soignées et puissantes, jusque dans le regard effaré, indigné, désespéré, des différents personnages qui traversent cet album fort différent des autres 100% Marvel déjà proposés. De ci de là sont disséminés des indices sur les futurs pouvoirs de Magneto, mais jamais il ne peut les utiliser pour aider les siens, même quand on peut deviner que ce sera enfin le moment ( juste avant la fusillade de ses parents ); c’est l’impuissance d’un jeune adolescent face à une tragédie absurde qui répond à nos attentes de lecteurs super héroïque. Un coup de chapeau à Greg Pack pour ce récit adulte et rondement mené ( de lui c’est assez surprenant pour être noté ) que vous pouvez aller acquérir en toute tranquillité : du bel ouvrage. (7,5/10)

Publié dans COMICS

Commenter cet article